Imprimer
PDF

Cholestérol : ce qu'il faut savoir

Les graisses (lipides), y compris celles qu'apportent les aliments, sont importantes en médecine parce qu'elles constituent la structure des membranes de nos cellules et conditionnent des fonctions cellulaires cruciales pour notre santé. Les deux principales molécules lipidiques sont le cholestérol et les acides gras.

Le cholestérol suscite un intérêt considérable en médecine tandis que, curieusement les acides gras sont relativement négligés bien qu'ils soient, en masse et en complexité, les lipides les plus importants des organismes vivants.

Cholestérol : ce qu'il faut savoir

Le cholestérol est une molécule spécifiquement animale, absente des végétaux. la description de la manière dont le corps le fabrique a donné lieu à un jeu de piste passionnant pour les biologiste du siècle dernier, parmi lesquels plusieurs furent récompensés par le prix Nobel. Le cholestérol est le précurseur de nombreuses hormones et il est indispensable à l'absorption des graisses alimentaires car il permet la formation de la bile.

Pour toutes ces raisons, et aussi parce qu'il est aisément mesurable dans le sang à l'aide de techniques simples, le dosage du cholestérol a été avec celui du glucose le premier dosage biologique utilisé systématiquement en médecine pour essayer de comprendre et de prévenir les maladies cardiovasculaires.

Anti-cholestérols : une efficasité surévaluée

La découverte qu'un cholestérol élevé est statistiquement associé au risque d'infarctus du myocarde a donné lieu à des recherches intensives sur les aliments et les médicaments anti-cholestérol. Ces recherches ne sont pas dénuées d'arrières-pensées commerciales. Certains de ces médicaments peuvent effectivement être utiles dans la prévention de l'infartus. Ceci dit, les enjeux industriels et commerciaux sont tellement considérables que l'on peut affirmer que les bienfaits des médicaments anti-cholestérol - notamment sur l'espérance de vie - sont outrageusement exagérés, la publicité qui les concerne est parfois aussi caricaturale que celle concernant les lessives.

Il n'existe pourtant aucune donnée scientifique permettant de savoir qu'elle est utilité réelle des médicaments anti-cholestérol dans des populations (asiatiques ou méditerranéenes, ou même en France, pays du french paradox) sur lesquelles ils n'ont jamais été testés alors qu'ils représentent un poste de dépenses considérable pour les assurances maladie. Il faut espérer que ce gaspillage sera corrigé et que l'on saura rapidement réconcilier business, santé publique e rationalité scientifique !

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Me suivre sur Facebook

A propos de nous

Responsabilités:

  • Nous déclinons toute responsabilité quant à une utilisation des informations affichées sur ce site Internet, autre que purement informative.
  • Editeur responsable : Jacques Jordens;
  • Conditions générales de ventes