Imprimer
PDF

La glucosamine : la fin d'une controverse ?

L'arthrose entraîne une altération du cartilage. Cette maladie accablante touche une grande proportion des personnes. Commercialisée aux Etats-Unis sous forme de compléments diététiques, la glucosamine pourrait atténuer les douleurs qui lui sont associées. Mais les preuves de son efficacité restent controversées...

Dans le cadre de l'arthrose, la destruction du cartilage qui joue le rôle d'amortisseurs entraîne des douleurs très handicapantes. Jouant un rôle crucial dans l'intégrité du cartilage, la glucosamine est synthétisée sous forme de chlorydrate de glucosamine ou de sulfate de glucosamine. Dans de nombreux pays, cet acide aminé est considéré comme un médicament d'ordonnance. Outre-Atlantique, il est considéré comme un complément alimentaire. En France, il entre dans la composition des anti-arthrosique d'action lente (AASAL).

Glucosamine : une action bénéfique sur le long terme

De nombreuses études attribuent à la glucosamine un effet bénéfique dans le traitement de l'arthrose sur le court terme. Mais lorsque des méta-analyses se penchent sur ces essais, l'efficacité n'est pas toujours évidente, tout comme la méthodologie employée par les chercheurs… Dans une publication du Journal of the American Medical Association (JAMA)1, le Pr Thimothy Mc Alidon de la Boston University a passé en revue 15 essais cliniques publiés sur le sujet. Et tous ou presque semblaient comporter de nombreux biais.

Plusieurs autres méta-analyses2,3,4 ont conclu à une amélioration des symptômes légère à modérée. Certaines études européennes ont également comparé les suppléments en vente libre et les suppléments délivrés sur ordonnance, concluant à la supériorité des seconds.

Glucosamine : le retour de la controverse

Des essais non concluants ont ravivé le doute autour de cet acide aminé. En février 2006, l'étude GAIT financée par les National Institutes of Health américains conduite pendant 24 semaines n'avait pas réussi à prouver de supériorité par rapport à un placebo5.

Plus récemment, une méta-analyse publiée dans British Medical Journal en septembre 2010 attestait que la glucosamine et la chondroïtine n'ont pas d'effet bénéfique sur les symptômes d'arthrose de la hanche et du genou6. Mais ces études ont également été critiquées concernant leur méthodologie7,8.

La glucosamine peut-elle retarder l'évolution de l'arthrose ?

Au-delà des symptômes, la glucosamine permet-elle de ralentir l'évolution de l'arthrose ? Des scientifiques belges ont comparé la glucosamine à un placebo9. Les chercheurs de l'université de Liège ont réparti 212 patients arthrosiques en deux groupes : le premier recevant une dose quotidienne de 1 500 mg sulfate de glucosamide pendant trois ans et le second ne recevant qu'un placebo. Des radiographies des genoux lors d'un effort un an et trois ans après le début du traitement permirent d'attester d'une réduction importante de l'espace entre les os du genou chez les patients recevant un placebo (- 0,31 mm) mais aucune chez ceux traitées à la glucosamine. Une amélioration de 25 % des symptômes dans le groupe traité contraste avec une légère aggravation dans l'autre groupe.

Une étude tchèque plus récente10 reprenant la même méthodologie (double aveugle versus placebo) arrivait à des conclusions analogues après un traitement de trois ans par glucosamine avec une réduction de l'espace entre les os du genou chez les patients sous placebo (- 0,19 mm) mais aucune sous glucosamine.

La glucosamine est-elle efficace contre les symptômes et l'évolution de l'arthrose ? Difficile aujourd'hui d'apporter une réponse définitive à cette question, puisqu'en fonction des études choisies, on peut arriver à la conclusion que l'on souhaite… Néanmoins, cet acide aminé comporte aujourd'hui très peu d'effets secondaires. Si les bénéfices restent l'objet de doutes, son innocuité semble avérée.

1 - Glucosamine and chondroitin for treatment of osteoarthritis: a systematic quality assessment and meta-analysis. - McAlindon TE, LaValley MP, Gulin JP, Felson DT - JAMA. 2000 Mar 15;283(11):1469-75. (étude accessible en ligne)
2. Glucosamine therapy for treating osteoarthritis. - Towheed TE, Maxwell L, et al. - Cochrane Database Syst Rev. 2005 Apr 18;(2):CD002946. Review. (abstract accessible en ligne)
3 - Structural and symptomatic efficacy of glucosamine and chondroitin in knee osteoarthritis: a comprehensive meta-analysis - Richy F, Bruyere O, et al.- Arch Intern Med. 2003 Jul 14;163(13):1514-22. (étude accessible en ligne)
4. Dietary supplements for osteoarthritis - Gregory PJ, Sperry M, Wilson AF. - Am Fam Physician. 2008 Jan 15;77(2):177-84. Review. (étude accessible en ligne)
5 - Glucosamine, chondroitin sulfate, and the two in combination for painful knee osteoarthritis, - Clegg DO, Reda DJ, et al. - N Engl J Med, 2006 Feb 23;354(8):795-808. (étude accessible en ligne)
6 - Effects of glucosamine, chondroitin, or placebo in patients with osteoarthritis of hip or knee: network meta-analysis - Wandel S, Jüni P, et al. - BMJ. 2010 Sep 16;341:c4675. (étude accessible en ligne)
7 - Large review finds no clinically important effect of glucosamine or chondroitin on pain in people with osteoarthritis of the knee or hip but results are questionable and likely due to heterogeneity. - Bruyère O. - Evid Based Med. 2011 Apr;16(2):52-3. (extrait accessible en ligne)
8 - Replies to Effects of glucosamine, chondroitin, or placebo in patients with osteoarthritis of hip or knee: network meta-analysis. BMJ 2010;341 (accessible en ligne)
9 - Long-term effects of glucosamine sulphate on osteoarthritis progression: a randomised, placebo-controlled clinical trial.- Reginster JY, Deroisy R, et al. - Lancet 2001 Jan 27;357(9252):251-6. (abstract accessible en ligne)
10 - Glucosamine sulfate use and delay of progression of knee osteoarthritis: a 3-year, randomized, placebo-controlled, double-blind study. - Pavelká K, Gatterová J, Olejarová M, Machacek S, Giacovelli G, Rovati LC.- Arch Intern Med. 2002 Oct 14;162(18):2113-23. (étude accessible en ligne)

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Me suivre sur Facebook

A propos de nous

Responsabilités:

  • Nous déclinons toute responsabilité quant à une utilisation des informations affichées sur ce site Internet, autre que purement informative.
  • Editeur responsable : Jacques Jordens;
  • Conditions générales de ventes