Imprimer
PDF

Les massages réduisent la mortalité…

Une équipe californienne a montré en 2012 dans une étude publiée dans le journal Altern Ther Health Med. (nov-déc, n°18, pages 11-18) que la pratique du massage augmente la production d'ocytocine et réduit celle d'adrénocorticotropine (ACTH).

Dans cette étude, les participants ont bénéficié de 15 minutes de massage de la partie haute du dos. Les auteurs (Morhenn V, Beavin LE, Zak PJ) ont ainsi pu illustrer que certaines formes d'interactions sociales avaient un impact sur la balance hormonale de chacun d'entre nous, notamment via l'intervention de l'ocytocine qui facilite ces liens sociaux. Il apparaît que le toucher augmente la libération d'oxytocine.

Cette étude est la première permettant de mieux comprendre le lien existant entre les massages, le renforcement des liens sociaux et la diminution de la morbidité et de la mortalité dans la population.

{☺loadposition user1}

Me suivre sur Facebook

A propos de nous

Responsabilités:

  • Nous déclinons toute responsabilité quant à une utilisation des informations affichées sur ce site Internet, autre que purement informative.
  • Editeur responsable : Jacques Jordens;
  • Conditions générales de ventes