Imprimer
PDF

Statines et cholestérol: des effets indésirables à surveiller de près

L'usage de statines - une famille de médicaments pour réduire le taux de cholestérol sanguin - peut provoquer plusieurs effets indésirables touchant les yeux, le foie, les reins ainsi que les muscles.

C'est ce qu'indiquent des chercheurs britanniques qui ont analysé les dossiers de plus de 2 millions de patients, dont 16 % étaient ou avaient déjà été traités avec des statines.

Selon les données recueillies, pour chaque tranche de 10 000 usagers, la prise de statines sur 5 ans permet d'éviter 271 cas de maladies du coeur, et de 8 le nombre de cas de cancer de l'oesophage.

Toutefois, elle provoque aussi 307 cas additionnels de cataractes, 74 cas de dysfonction du foie, 39 cas de myopathie et 23 cas supplémentaires de cas modérés ou graves d'insuffisance rénale, toujours pour chaque tranche de 10 000 usagers du médicament sur 5 ans.

Ces effets indésirables sont apparus aussi fréquemment chez les hommes que chez les femmes, sauf pour la myopathie - ou dégénérescence des muscles - qui a touché près de 2 fois plus d'hommes que de femmes.

Et si ces effets secondaires sont survenus tout au long des 5 années au cours desquelles les patients ont été suivis, c'est surtout au cours de la 1re année du traitement qu'ils étaient les plus fréquents.

La famille des statines est la catégorie de médicaments la plus prescrite dans le monde

Ces données valent pour tous les types de statines utilisées dans le cadre de l’étude, soit la simvastatine (prescrite à plus de 70 % des participants), l’atorvastatine (22 %), la pravastatine (3,6 %), la rosuvastatine (1,9 %) et la fluvastatine (1,4 %).

Cependant, la fluvastatine a causé davantage de problèmes de foie comparativement aux autres catégories de statines.

Selon les chercheurs, cette étude est l’une des rares à mesurer l’ampleur des conséquences néfastes de la prise de statines - la plupart comparant l’effet de celles-ci sur la diminution du risque cardiovasculaire à un placebo.

Aussi, estiment-ils que les problèmes observés ne doivent pas occulter la diminution de 24 % des cas de maladies cardiovasculaires (271 cas ) que la prise des médicaments a procurée, dans le cadre de cette étude.

Avis de la rédaction : Réduction de 271 cas POUR et 307 Cas de cataractes, 74 cas de dysfonctionnement du foie, 39 cas de myopathie et 23 cas d'insuffisance rénale un coût exorbitant pour la sécurité sociale en France en Belgique et partout dans le monde. Quand, aujourd'hui certains chercheur comme le Dr Michel de Lorgeril voir l'article : Cholestérol, des médicament qui entretiennent la maladie.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Me suivre sur Facebook

A propos de nous

Responsabilités:

  • Nous déclinons toute responsabilité quant à une utilisation des informations affichées sur ce site Internet, autre que purement informative.
  • Editeur responsable : Jacques Jordens;
  • Conditions générales de ventes